Tu marches contre moi avec l’épée, la lance et le javelot ; et moi, je marche contre toi au nom de l’Éternel des armées…
I Samuel 17:45
David
Profession
L’HISTOIRE
David
Époque
Patriarches et Prophètes
David
NIVEAU
NIVEAU 42
STRATÉGIE
Lire 1 Samuel 16-30; 2 Samuel, 1 Rois 1, 2; 1 Chroniques et les Psaumes.
David
Profession
L’HISTOIRE
David
Époque
Prophètes et Rois
David
NIVEAU
NIVEAU 42
STRATÉGIE
Lire 1 Samuel 16-30; 2 Samuel, 1 Rois 1, 2; 1 Chroniques et les Psaumes.
L'Histoire
PARTIE 1 de 8

LE BERGER

David n’était rien sinon courageux. Il a été un combattant dès le début. Mais avant d’abattre un géant ou de mener des armées au combat, il était berger, donc il protégeait les moutons dont il était responsable. Il n’a d’ailleurs pas hésité à tuer les lions et les ours qui menaçaient son troupeau.

Et lorsque le prophète Samuel est venu en mission chez lui pour identifier et oindre le futur roi d’Israël, son père, Isaï, n’a même pas pensé à appeler celui qui était dans les pâturages, certain que Samuel avait plutôt l’un de ses fils aînés à l’esprit. Que pourrait bien vouloir le prophète au jeune berger?

Mais David avait toujours été spécial, et Samuel a insisté pour le voir. Et lorsqu’il a rencontré le jeune homme, il a aussitôt oint d’huile sa tête, ayant eu la confirmation qu’il était destiné à de grandes choses.

Un combat particulier a valu à David sa place dans l’histoire : un géant philistin, Goliath, narguait impitoyablement les troupes israélites depuis des jours lorsque David est venu apporter de la nourriture à ses frères aînés qui avaient été enrôlés comme soldats.

PARTIE 2 DE 8

TUEUR DE GÉANT

En écoutant Goliath lancer des insultes à Israël, David s’est indigné et a offert de relever le défi de Goliath, qui demandait à un soldat israélite de venir se battre contre lui.

Lorsque Saül, roi d’Israël, a entendu parler du désir de David de combattre Goliath, il était réticent à le laisser aller. Mais David était déterminé. Il a même refusé de porter l’armure et l’épée du roi, choisissant plutôt d’affronter Goliath avec une simple fronde et cinq pierres.

Puis le jeune homme a visé le front de l’ennemi philistin. Il n’a fallu qu’une pierre pour que le géant s’effondre. David s’est alors précipité vers lui, a saisi son épée et lui a coupé la tête. Terrifiées, les forces philistines se sont enfuies, poursuivies par une armée israélite nouvellement confiante.

PARTIE 3 DE 8

UNE JALOUSIE MORTELLE

On pourrait penser que cette victoire étonnante allait faire de David le meilleur ami du roi Saül. Eh bien non. Bien qu’il ait donné à David sa propre fille en mariage (en échange d’une quantité plutôt répugnante de prépuces de Philistins tués dans les batailles de David contre l’ennemi), Saül a rapidement commencé à détester l’attention que David recevait dans son nouveau poste de chef de l’armée d’Israël. Sa popularité et ses habiletés naturelles de leadership lui ont facilement valu le statut de héros national, ce par quoi Saül s’est senti profondément menacé.

Les nouvelles sur David se sont répandues comme une traînée de poudre après sa victoire contre Goliath, tellement que son succès militaire soutenu a inspiré les femmes d’Israël à chanter « Saül a frappé ses mille, et David ses dix mille » (1 Samuel 18.7), ce qui a rendu Saül furieux. Puis un jour, alors que David jouait de la harpe pour apaiser l’état d’esprit du roi, ce dernier a tenté de le tuer en lui lançant un javelot.

4RE PARTIE DE 8 8

LA FUITE

Avec l’aide de Jonathan, fils de Saül et meilleur ami de David, ce dernier a appris que la furie du roi envers lui n’était pas en voie de se dissiper.

Saül a passé des années à le chercher et, à un certain moment, le roi est allé se reposer dans la grotte même où David était caché. David s’est approché doucement du roi endormi et a coupé un morceau de son manteau!

Sans méfiance, Saül a fini par se réveiller, mais lorsqu’il est sorti de la grotte, David l’a interpellé, lui montrant le bout de tissu. Touché par la clémence de David, Saül a réclamé une trêve entre eux deux, mais la paix n’a jamais vraiment été établie.

Beaucoup de gens sont demeurés fidèles à David et l’ont soutenu tout au long de son exil. Cependant, le riche et influent Nabal n’était pas de ceux-là. Quand le futur roi lui a demandé quelques provisions, il l’a insulté en refusant de lui donner quoi que ce soit.

PARTIE 5 DE 8

ABIGAÏL

Furieux, David a préparé 400 de ses hommes pour aller attaquer Nabal. Mais il a été intercepté par Abigaïl, la femme de Nabal, qui, avec ses serviteurs, était venue présenter à David une quantité très généreuse de provisions à l’insu de son mari. Elle a supplié David d’accepter ses cadeaux et d’éviter de faire couler du sang.

Il a été impressionné par son geste diplomatique lors duquel elle a témoigné à David un respect digne d’un futur roi. Il a donc décidé de ne pas attaquer Nabal et a renvoyé Abigaïl chez elle en paix. Quand elle a raconté à son mari ce qui s’était passé, il a été frappé de terreur et en est décédé, ce qui a été considéré comme une punition de Dieu. ce qui a été considéré comme une punition de Dieu. David a ensuite demandé la main d’Abigaïl et les deux se sont mariés.

Après la mort de Saül au combat, David a été oint comme roi et a conquis Jérusalem. Il a fait rapporter l’arche de l’alliance et a établi son royaume, ayant enfin accédé au trône.

6RE PARTIE DE 8 8

DAVID ET BATH-SCHÉBA

Un jour, du toit de son palais, le roi David a aperçu une femme magnifique en train de se baigner. Immédiatement attiré par elle, il l’a convoquée chez lui ; elle s’appelait Bath-Schéba. Ensuite, il a couché avec elle.

Peu après, Bath-Schéba, qui était déjà mariée, a fait savoir à David qu’elle était enceinte. Pour tenter de dissimuler l’affaire, il a rappelé son mari, Urie le Héthien, qui servait comme combattant pour Israël.

Mais même après l’avoir accueilli comme un roi et saoulé, David n’a pas réussi à le convaincre de rentrer chez lui pour dormir avec sa femme. Le loyal militaire se sentait trop lié par le devoir pour se permettre un tel luxe alors que ses camarades risquaient leur vie sur le champ de bataille.

PARTIE 7 DE 8

DE TRAGIQUES CONSÉQUENCES

Passant à la vitesse supérieure, David a renvoyé Urie sur le champ de bataille avec l’ordre qu’il soit placé dans une position de combat vulnérable. Par conséquent, il y a été tué.

L’adultère, la tromperie et le meurtre sont revenus hanter David, qui, à la suite de la mort d’Urie, a pris Bath-Schéba pour femme.

Comme Dieu était mécontent des agissements de David, il a envoyé le prophète Nathan le confronter. Le prophète lui a raconté l’histoire d’un homme riche qui avait pris le seul agneau d’un homme pauvre pour le servir en repas à l’un de ses invités. Furieux, le roi a dit que l’homme riche devrait mourir pour ce qu’il avait fait. Réprimandant David pour ses actions contre Urie, Nathan lui a alors annoncé qu’il était lui-même cet homme riche.

En guise de punition pour son péché, l’enfant qui est né de David et Bath-Schéba est mort des suites d’une maladie. En outre, Dieu a refusé à David la construction du temple à Jérusalem.

PARTIE 8 DE 8

RÉBELLION DANS LA FAMILLE

Pour tourner le fer dans une plaie déjà douloureuse, le propre fils de David, Absalom, a tenté de renverser son père du trône. David a donc fui Jérusalem pour se sauver de son fils. Et il n’a pu y retourner qu’après la mort brutale d’Absalom au combat.

C’est donc le cœur lourd qu’il est rentré à la maison. Il a continué de gouverner Israël et a choisi son fils Salomon pour lui succéder sur le trône. Il est mort paisiblement à l’âge de 70 ans après avoir régné pendant 40 ans.

Malgré ses défauts, David est connu comme étant « l’homme selon le cœur de Dieu » (Actes 13.22). Après chaque faux pas, il s’est repenti et est retourné à Dieu. Sa marche avec lui a comporté beaucoup de hauts et de bas ; il en raconte de nombreux dans le livre des Psaumes. La Bible parle de lui comme d’un roi idéal et Jésus en est lui-même le descendant.

Pour en apprendre davantage sur David, lisez 1 Samuel 16 à 30, 2 Samuel, 1 Rois 1 et 2, 1 Chroniques et le livre des Psaumes.
Heroes: Arrow Up